Digital Network déploie les premiers datacenters distribués quantiques

Posted by brain in Cloud on 1 avril 2016 with No Comments

Nos équipes sont fières d’annoncer le déploiement du premier datacenter quantique distribué.
 
Après plus de 3 ans de recherches, les équipes de nos laboratoires ont pu décoder les mystères de l’intrication quantique. Rappelons que d’après les principales théories de la physique quantique, 2 objets intriqués, même s’ils sont séparés par une grande distance, sont considérés comme un seul système global. Or nos équipes ont réussi à expliquer puis à exploiter ce phénomène :
 
Il existe au niveau quantique une dimension tellement repliée sur elle même qu’elle reste imperceptible à notre échelle, mais pas à l’échelle des particules élémentaires. Pour simplifier, imaginons une feuille de papier (c’est à dire un univers à 2 dimensions). Sur cette feuille, vous pouvez dessiner 2 points qui peuvent être physiquement très éloignés l’un de l’autre (en fonction de la taille de la feuille). Pourtant, il suffit de rajouter une dimension, en pliant la feuille, ou de manière à en faire un cylindre aplati pour faire retrouver ces 2 points en contact l’un avec l’autre ou à très courte distance l’un de l’autre.
 
C’est exactement la même chose qui se passe à l’échelle quantique : Les 2 particules intriquées ne « communiquent » nullement par magie : elles sont en contact au travers d’une dimension microscopique. Il restait à savoir comment contrôler cette dimension de manière à pouvoir l’utiliser de manière à mettre au point un réseau sans aucune latence.
 
quantic datacenter
 
Depuis maintenant plus de 6 mois, nous déployons des micro-datacenter de 2m3 partout dans le monde : chaque microdatacenter est de niveau TIER4 et intègre : une double alimentation électrique, un système refroidissement passif effectué via la coque extérieure du Datacenter qui est elle même constituée d’un matériau quasi indestructible, ainsi qu’une interconnexion quantique à la fois interne et avec les autres micro-datacenter déployés dans le monde.
 
Concernant le stockage, nous avons résolu le problème de la plupart des solutions en virtualisant totalement les contrôleurs de stockage : grâce à notre système de communication quantique breveté, l’ensemble des stockages situés dans l’ensemble des microdatacenters déployés peuvent fonctionner comme un stockage distribué et répliqué global, sans aucune latence, et extensible à volonté. Dans les modèles actuels, ce sont les derniers SSD Samsung de 15 To qui ont été utilisés, ce qui permet de stocker dans nos baies de disques 2U à communication quantique 96 SSD 2 pouces et demi, soit 1440 To pour 2U. C’est sur cette solution que repose désormais nos solutions de cloud public et de cloud privé.
 
L’ensemble des bus de communication entre la mémoire, le processeur et les autres composants ont également été remplacés par une interface virtuelle quantique, ce qui permet d’éviter tout type de goulot d’étranglement. Seul problème pour l’instant : le protocole de routage quantique permettant de relier les différents composants et microdatacenters entre eux ne fonctionne qu’avec IPv6.
 
Actuellement les modèles déployés sont équipés de 28.800 to de stockage SSD, et de 960 processeurs Intel de dernière génération pour 240 To de RAM et devraient être prochainement disponibles à la vente au tarif de 6,9 millions d’euro par unité.
 
NB : ceci est un poisson.

Baisse des tarifs sur le stockage

Posted by brain in Commercial on 27 février 2016 with No Comments

serveursSuite au lancement de notre nouvelle infrastructure de cloud public, nous avons décidé de revoir notre politique tarifaire sur le stockage en « démultiplexant » les offres. Pour faire simple, jusqu’à ce jour, le prix du Go était toujours le même et calé sur une moyenne entre les clients UHD qui vont jusqu’à 8 réplications de leurs données, et celle des zones de stockage de backup RAID standard.

Afin de pouvoir proposer un meilleur tarif, nous avons séparé la partie IAAS, ce qui nous permet de vous proposer un nouveau tarif ultra-concurrenciel sans baisser ni la redondance, ni les performances.

Désormais il existe donc 2 tarifs différents : 1 pour la production, et un autre pour le backup.

Le stockage de production : Le Go passe de 0.25 € HT /mois à 0,15 € HT /mois, ce qui se traduit par une baisse du prix du To de 250 € à 150 € HT.

Le backup : Le Go passe de 0.25 € HT /mois puis il y a quelques jours à 0,125 € HT /mois à 0.04 € HT /mois soit un prix du To à 40 €

La baisse concernera également toutes les nouvelles offres distribués au travers des revendeurs et les affiliés, afin de conserver la marge existante.

Nouvelles offres systèmes de fichiers ultra-rapides

Posted by brain in Commercial on 2 juillet 2015 with No Comments

serveursCela fait déjà plusieurs mois que nous travaillons sur la possibilité de repousser plus loin les limites des performances de nos offres. En effet, de plus en plus d’applications sont gourmandes en terme de performances disques. A ce titre, Digital Netcom a été le premier hébergeur à intégrer pleinement les technologies SSD (alors qu’elles étaient à peine sorties) dans ses offres serveur, à déporter intégralement des applications en RAM en assurant une conservation des données sur disque pour des sites à très fort trafic, ou encore à intégrer la technologie LSI Cachecade 2.0 dans ses offres Cloud Computing.

Actuellement, nous testons un système afin de nous permettre de vous proposer de nouvelles offres avec un rapport prix/performances sur disque inégalé.

Voici ce que donne les premiers résultats de nos tests, sur la base d’un volume de 1 To utile non redondé :

Lecture Random 4K : 439.153 IOPS
Ecriture Random 4K Write: 285.711 IOPS
Lecture séquentielle : 2.3 Go/s
Ecriture séquentielle : 1.1 Go/s

Ces offres seront disponibles sous Linux & Windows.

Le « poids » financier dans une offre de cette technologie est actuellement évaluée, sur la base d’un engagement annuel à environ 3000 € pour la volumétrie totale. Nous travaillons sur la possibilité de proposer des volumes découpés en fonction des besoins. Les applications de cette technologie sont nombreuses : serveurs statiques ultrarapides, serveurs de cache, serveurs de base de données ultra haute performance, serveurs de traitement de fichiers, etc.

 
Ceux qui sont intéressés pour d’éventuelles précommandes sur cette technologie peuvent envoyer un email à l’adresse : sales@digital-network.net

Lancement de l’option réseau UHD sur les Datacenters Aix-en-Provence & La Ciotat

Posted by brain in Commercial on 8 novembre 2014 with No Comments

Après plusieurs mois de négociations et de travaux, Digital Netcom annonce le prochain lancement de son option UHD (Ultra Haute Disponibilité) sur l’ensemble de des offres exploitant son réseau Transnode et notamment sur les Datacenters d’Aix-en-Provence et de La Ciotat.  L’objectif de cette offre est simple : permettre à une infrastructure (du mutualisé en passant par les solutions cloud, serveurs dédiés ou vds) d’être connectée à 2 réseaux totalement indépendants, aussi bien du point de vue du routage que du transport.

Sandra CasalegnoQuestionnée sur le sujet, Sandra Casalegno, CQO (Chief Quality Officer) a notamment déclaré : « Ce projet est l’aboutissement d’une longue démarche qualité axée sur le réseau. Malgré une redondance totale de l’ensemble des équipements réseaux et des opérateurs connectés sur plusieurs Datacenters, il suffit de lire la presse spécialisée ou de pratiquer le métier pour se rendre compte que des incidents peuvent toujours survenir.« . Elle explique ensuite que « La démarche a donc consisté, au lieu d’essayer de rajouter une énième couche de redondance réseau, de partir du postulat des faits, c’est à dire que rien ne pourra empécher une panne d’arriver. La solution est alors apparue d’elle même : utiliser des infrastructures réseaux totalement indépendantes et amener ce produit jusqu’aux portes du clients final, de l’infrastructure multi-serveurs infogérée à la TPE qui exploite son site marchand sur un hébergement mutualisé… »

Concrètement, grâce à cette option, n’importe quel service IP aura la possibilité d’exister à la fois sur deux numéros d’AS totalement indépendants (une première plateforme actuellement connectée aux réseaux SFR, Cogent, Interoute & Zayo et une seconde plateforme connectée de son coté aux réseaux Teliasonera, Cogent, TATA Communications, et Level3). Ce projet est rendu notamment rendu possible grace à la connexion du réseau Transnode à la boucle réseau de l’opérateur TDF, qui lui permettra d’accéder à une capacité de transport DWDM, pouvant aller jusqu’à 17 Tb/s.

Christophe Casalegno, fondateur & CEO du groupe annonce quant à lui que « Cette nouvelle conception de notre réseau ne permet pas seulement d’amener l’UHD sur l’ensemble de nos services : elle nous permet également de proposer de nouveaux concepts tel que des clusters de stockage multisites ou encore des infrastructures de cloud spécifiques, nécessitants de très grandes capacités d’interconnexion réseau.« . « L’intégration à notre catalogue de nouvelles offres telles que les solutions Nexenta ou Proxmox, vont également pouvoir nous permettre de proposer un certain nombre de produits et de services métiers en mode UHD et clef en main » conclu-t-il.

Les offres UHD sont d’ore et déjà disponibles en précommande via l’adresse : sales@digital-network.net

Back to Top

Retrouvez nous également sur Twitter et Facebook 2018 © Digital Network.